Minecraft, un jeu pour tous les âges et tous les profils

En 2014 j’ai découvert Minecraft, développé par Mojang (des suédois !)  grâce à Jonathan. C’est un jeu qui existe pour PC, sur console, et aussi en version Pocket pour les tablettes et téléphones. La licence à vie n’est pas très chère, un peu moins de 25 euros, et elle permet de donner à votre personnage une apparence personnalisée et un nom unique. Il est nécessaire d’avoir ce compte premium pour accéder à certains serveurs de jeu en ligne.
Jonathan a tout de suite accroché, et a rapidement poussé l’expérience plus loin en créant son propre serveur Minecraft qui s’appelle Minetribu. Il en profite pour explorer de nouveaux types de développements Web, notamment en codant des plugins pour améliorer l’expérience de jeu pour les joueurs.

Au départ nous étions en famille sur ce serveur avec nos enfants (et oui, famille de geek ^_^) et quelques amis, puis Jonathan a ouvert le serveur au public. Depuis plus de 2800 joueurs sont venus jouer avec nous, certains quelques heures, et d’autres plusieurs centaines d’heures depuis le début !

Des graphismes simplistes

Au premier abord, je dois avouer que j’ai trouvé les graphismes du jeu plutôt moches 🙂 Tout le jeu est construit autour du principe du cube, ce qui donne une apparence particulière à tout le côté graphique. Les éléments de décor sont constitués de cubes, les personnages et les objets aussi. Mais on s’habitue très vite et on apprend à utiliser à notre avantage ce qui paraissait au départ comme une contrainte.

Le principe de base, le cube

Lorsque vous démarrez le jeu vous êtes un personnage avec une apparence par défaut (Steve) et vous n’avez absolument rien. Le jeu consiste à utiliser les ressources du monde où vous apparaissez pour survivre en vous construisant tout ce qu’il vous faut : outils, armure (et oui pour vous protéger contre les méchants mobs), bâtiments…… Il faut tuer des vaches pour obtenir de la viande et du cuir, et ensuite cuire la viande dans un four que vous aurez fabriqué pour la manger par exemple.

Pour fabriquer les objets vous avez la possibilité de “crafter” (combiner) des
éléments entre eux, un peu comme on mélange des ingrédients dans une recette.

Cela paraît un peu compliqué au début, mais on mémorise très rapidement les combinaisons des objets de base, et sinon il existe un très bon site qui permet de tous les retrouver facilement.

Un univers et des aventures sans fin (ou presque)

Les différents mondes

Minecraft se compose de différents mondes auxquels le joueur peut accéder par des portails de téléportation.

Il y a le monde survie, celui où on arrive en premier. On y trouve tout ce qu’il faut pour débuter. Le but est d’y survivre, la nuit des “mobs” apparaissent pour vous attaquer, il faut donc vous construire un abri ou vous cacher. On s’y installe et on peut même y construire des machines avec un système pseudo-électrique, la redstone, qui permet de rendre les machines automatiques, comme pour générer de la nourriture par exemple.

Le monde créatif est une carte à part où il n’y a pas de méchants, et vous avez tous les blocs du jeu accessibles dans votre inventaire. Pas besoin de les récolter. C’est un monde où vous pouvez construire de grands projets pour la beauté de la réalisation. On appelle certains joueurs des “builders” car ils sont doués pour mettre en oeuvre d’immenses constructions dans des styles divers et variés, cela donne des paysages juste magnifiques à visiter !

On peut aussi explorer l’Ender qui est constitué d’îles flottantes et où on peut combattre l’Ender Dragon. On y trouve des créatures et des matériaux particuliers.

Le Nether est un monde souterrain peu éclairé avec des lacs de lave où il ne fait pas bon tomber… Un monde dangereux mais où on peut récolter des matériaux intéressants.

La taille des “mondes” dans Minecraft est immense, c’est quasi impossible de tout explorer.

Les biômes

Les cartes dans chaque monde sont gigantesques et mélangent différents types de paysages appelés “biômes”. On y trouve des végétations, des reliefs, des animaux spécifiques pour chaque. Le jeu invite à l’exploration pour visiter tout cet univers à la recherche de matériaux ou juste pour le plaisir de se balader.

De jolies, ou moins jolies rencontres

On rencontre aussi des personnages du jeu il y en a des gentils, les villageois, avec qui vous pouvez faire du troc, et les méchants qui vous attaquent et vous font perdre de la vie, comme les zombies, squelettes, creepers qui explosent et encore beaucoup d’autres.
Si vous jouez sur un serveur public comme le serveur survie Minetribu, vous pouvez aussi rencontrer d’autres joueurs et collaborer avec eux pour l’exploration où la construction de projets. On peut discuter par écrit dans le “chat”, ou en vocal via un service séparé du type Skype, Viber ou DiscordApp par exemple. C’est l’occasion de faire connaissance avec de
nouvelles personnes passionnées par le même jeu que vous 🙂

Un jeu collaboratif et addictif

En conclusion je dirais que Minecraft est un jeu qui convient à tous les âges. Il offre tellement de façons de jouer différentes que chacun peut y trouver son compte.

Pour ma part j’aime me balader pour récolter des ressources et les partager avec les autres, et donner un coup de main aux constructions des autres joueurs. Jonathan, lui, a toujours mille projets en cours et est sollicité de toutes parts pour gérer les petits soucis des joueurs au quotidien dans le jeu.

Minecraft fait travailler la logique, la mémoire, les capacités artistiques, la perception 3D… Bref plein de choses utiles et amusantes !

A l’occasion, téléchargez ce jeu (pas très gourmand en place sur l’ordi) et testez-le, vous vous ferez votre propre opinion 🙂

2 Comments

  1. Il restera encore dans les meilleurs jeu planétaire pendant de nombreuses années !

  2. Minecraft sur Nintendo switch est très bien optimisé à mon avis , foncez les amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*