Les arnaques par e-mail n’ont jamais été aussi nombreuses et peuvent toucher n’importe qui. Nos fournisseurs et autres prestataires fonctionnent de plus en plus avec les e-mails et les comptes en ligne, ce qui fait qu’il est de plus en plus difficile de différencier un message authentique et légitime d’une tentative d’arnaque. Voici 5 astuces pour reconnaître un e-mail frauduleux.

Regardez l’adresse e-mail de l’expéditeur

C’est le premier indice. Si l’adresse n’utilise pas le nom de l’entreprise supposée avoir expédié le message, c’est déjà louche… Le plus souvent les entreprises utilisent des adresses e-mail utilisant l’adresse de leur site. Cela les rend facilement identifiables, et c’est un gage de crédibilité. Cependant surveillez bien l’orthographe car on peut aisément utiliser une adresse ressemblante, comme par exemple “contact@lapost.fr” au lieu de “contact@laposte.fr” (exemple bidon évidemment) 🙂

Aiguisez donc votre sens de l’observation !

Cette entreprise vous envoie-t-elle des mails d’habitude ?

Si l’entreprise vous contacte par e-mail alors que vous ne vous rappelez pas avoir créé de compte client ou d’avoir donné votre adresse mail, alors attention ! Il est illégal d’acheter des listes d’e-mails pour la prospection. Donc si on vous envoie des messages de sollicitation sans que vous soyez déjà client ou que vous ayez donné consciemment votre adresse, vous devez vous méfier.

Ne pas cliquer sur les liens dans le mail

Les mails d’arnaques contiennent forcément des liens qui vous mènent sur leur pseudo-site. C’est ce qu’on appelle du “phishing”. Vous arrivez sur une page qui ressemble beaucoup au site habituel de l’entreprise ou de l’administration que vous connaissez. Là on vous demande de saisir des données personnelles, codes clients, mots de passe, coordonnées bancaires etc. Le but des arnaqueurs est de récupérer ces données pour les utiliser frauduleusement.

Si vous avez un doute, au lieu de cliquer dans le mail, ouvrez un autre onglet, et connectez-vous directement au vrai site pour voir si vous retrouvez les mêmes informations que dans le message que vous avez reçu.

N’ouvrez pas les pièces jointes

Les pièces jointes contenues dans ces e-mails suspects peuvent contenir des virus, ne leur donnez pas l’occasion de pénétrer dans votre système. Vous ne remarquerez sans doute rien sur le coup, mais les arnaqueurs sauront s’en servir…

Méfiez-vous des relances de factures proposant le paiement immédiat en ligne

Ne cliquez jamais dans un mail pour régler une facture soit-disant impayée. C’est une arnaque courante de faire croire que l’on doit une petite somme. J’ai eu le cas pas plus tard qu’hier, un client qui m’a contactée concernant une facture dont le paiement était réclamé par e-mail par le fournisseur de noms de domaines que nous utilisons, OVH. Il ne s’agissait que de 5 euros, mais il avait conscience que d’habitude il n’avait pas de facture de leur part.
Et effectivement, notre prestataire nous avait averti très récemment qu’une campagne d’arnaques avait été constatée, avec des e-mails réclamant souvent le paiement d’une facture de 5 euros. Evidemment le destinataire du mail devait saisir ses coordonnées bancaires… J’ai donc pu prévenir notre client et lui épargner d’être victime cette fois de ces arnaqueurs sans scrupules.

Je vous donne le lien de l’article de notre fournisseur si vous souhaitez lire plus d’informations : Méfiez-vous des arnaques – reconnaître les e-mails de fraude et de phishing. Il traite spécifiquement du cas rencontré, mais la plupart de leurs conseils sont valables pour toutes les tentatives de phishing.

Il n’est jamais urgent de régler une facture dans la minute

Les mails d’arnaque sont faits pour vous pousser à cliquer tout de suite en vous disant que c’est très urgent, ou en menaçant d’une coupure de service etc. Non ! Prenez le temps de vérifier ! Respirez un bon coup et vérifiez bien les points cités plus haut. Vous vous éviterez bien des tracas futurs…

Voilà, soyez attentifs lorsque vous consultez vos mails, et ne cédez jamais à la panique. Si besoin prenez conseil quand vous avez un doute. Quitte à appeler l’entreprise au téléphone.

Protégez vos données personnelles, ne les donnez pas à n’importe qui…